Définition de l'oxygénothérapie hyperbare

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
L’oxygénothérapie hyperbare est une technique médicale qui consiste à administrer à des patients de l’oxygène pur ou mélangé à des gaz vecteurs (hélium, azote, gaz carbonique) à une pression, au moins, supérieure à 1,3 fois la pression atmosphérique, pour entraîner une réversibilité physique des effets délétères d’une variation barométrique trop intense ou trop rapide, entraîner une hyper oxygénation ou corriger une anoxie cellulaire et favoriser la cicatrisation tissulaire de lésions, dont les agents pathologiques responsables peuvent être physiques ou biologiques.

Lire la suite

Imprimer E-mail

0
0
0
s2smodern

Historique de l'oxygénothérapie hyperbare

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Illustrer le passé de l'oxygénothérapie hyperbare (OHB), c’est tracer l’historique de la plongée en milieu aquatique. L’approfondissement et le perfectionnement des théories de la plongée sous-marine ont amené les scientifiques au fil des siècles passés, à créer et construire un système permettant la compression hyperbarique de l’Homme à la surface de la terre.

Les activités liées au monde sous-marin ont commencé avec le début de notre histoire, mais ce n’est qu’au VXIIème siècle que les premiers développements de la médecine hyperbare font parler d’elle.

Lire la suite

Imprimer E-mail

0
0
0
s2smodern

Historique des tables de décompression

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La presque totalité des modèles de décompression repose sur le concept de Haldane. L’hypothèse de Haldane conduit à une solution dite exponentielle car la courbe représentative de la tension de gaz inerte en fonction du temps est en termes mathématiques ou physiques, une courbe exponentielle.

Pourtant nous montrerons que le modèle de Haldane est biologiquement faux, il est en effet incapable de décrire les phénomènes tels qu’ils sont enregistrés chez l’être vivant. Ne nous empressons pas d’en déduire que nos tables sont mauvaises ! Bien au contraire, les tables actuelles sont largement éprouvées pour les profils classiques, de même que les modèles haldaniens sous-jacents. En effet, aucune autre méthode de calcul n’est arrivée à détrôner Haldane, ni à faire la preuve de sa supériorité.

Lire la suite

Imprimer E-mail

0
0
0
s2smodern

Search

Login