Sous-ordre Yangochiroptera

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Les Yangochiroptera constituent une proposition de sous-ordre pour les Chiroptères, qui inclut tous les Microchiroptères à l'exception des cinq familles suivantes : Craseonycteridés, Hipposideridés, Mégadermatidés, Rhinopomatidés et Rhinolophidés. Ce taxon est proposé sur la base de données moléculaires. C'est une proposition relativement récente, qui bouleverse la vision traditionnelle où les Mégachiroptères et les Microchiroptères constituent des groupes monophylétiques. Des études complémentaires sont en cours de réalisation, sur la base de données moléculaires et morphologiques, pour confirmer ce statut.

Le terme Yangochiroptera fut apparemment proposé en 1984 par Karl F. Koopman.

Apparemment, la première mention du terme Yangochiroptera remonte à 2001, dans un article de Mark Springer et al.

Se plaçant comme une alternative aux noms subordinaux Yinpterochiroptera et Yangochiroptera, des chercheurs ont proposé l'utilisation des termes Ptéropodiformes et Vespertilioniformes. Avec cette nouvelle nomenclature, les Vespertilioniformes est le sous-ordre qui remplacerait les Yangochiroptera.

 

Sous-ordre Yangochiroptera (syn. Vespertilioniformes)

La majorité des chauves-souris vivantes en font partie et on l'a divisé en 16 familles. Les Yangochiroptera ont des habitudes et un aspect très variés. On les appelle souvent chauves-souris insectivores pour les distinguer des espèces frugivores, mais beaucoup ne mangent pas d'Insectes.

Certaines se servent de l'écholocation et il est probable qu'il en est de même pour les autres, mais on doit se souvenir que les études sur ce sujet n'ont porté que sur un petit nombre d'espèces.

Beaucoup de chauves-souris vivent dans les grottes, où elles forment des colonies très denses (on en connaît dont la population atteint 3 millions d'exemplaires), et leurs excréments finissent par recouvrir le sol d'une épaisse couche de guano. Celui-ci sert d'aliment à des larves de Dermestidae (Coléoptères) qui libèrent de grandes quantités d'ammoniac, si bien que l'atmosphère de ces cavernes est insupportable et même dangereuse pour l'homme. Dans certaines grottes, la concentration d'ammoniac était si forte que la fourrure des chauves-souris se décolorait. On a observé au Mexique que cette teneur était parfois de 1'800 ppm (part par million), soit plus de trois fois la concentration qu'un homme peut supporter sans danger pendant une demi-heure. On sait que plusieurs espèces tolèrent bien de fortes concentrations d'ammoniac, et les chauves-souris cavernicoles sont probablement encore les plus résistantes. La consommation d'oxygène et le taux du métabolisme sont réduit chez les Chiroptères exposés aux vapeurs de ce gaz, mais on ignore comment ils échappent à l'intoxication.

La définition des Microchiroptères se basent sur des critères morphologiques. Une nouvelle taxonomie a vu le jour, sur des critères moléculaires : les Microchiroptères sont donc dans le sous-ordre des Yangochiroptera.

Imprimer E-mail

0
0
0
s2smodern

Recherche