• Accueil

Le Code moral

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Yudansha, hakama et code moral

Le Maître et le grade représentent l’ensemble (ichi) de trois valeurs indissociables :

Pratiques des armes

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Kobudo signifie Art Martial Ancien. Sous cette désignation, on peut regrouper beaucoup de techniques, et elle a souvent et paradoxalement été employée pour désigner les techniques d'armes d'Okinawa : nunchaku, sai, tonfa, etc... qui n'ont jamais été, en réalité, des armes de samuraï.

Les armes que nous apprenons à utiliser sont des armes de guerrier, et les techniques enseignées sont celles d'une école très ancienne, classée "bien culturel de la préfecture de CHIBA (Japon)", le Tenshin Shoden Katori Shintô Ryu. Cette école fut fondée par Iizaza Choisaï Iyenao au milieu du XVème siècle et a une filiation historique incontestable jusqu'à nos jours.

Lire la suite

Imprimer E-mail

0
0
0
s2sdefault

Tsuki uchi no Kata

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Voici un kata de base en Aikibudo (comme tous les kata me direz-vous). Les significations du kata sont Tsuki, coup de poing et Uchi, frappe.

 

Il est constitué d'un enchainement de 6 frappes. Les trois (3) premières frappes sont des coups directs (les tsuki) et les trois (3) autres (les uchi) sont des frappes du revers du poing et du coude dans une action de rotation d’un axe du corps.

Lire la suite

Imprimer E-mail

0
0
0
s2sdefault

Keri goho no Kata

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Il s'agit du Kata des coups de pieds. La pratique de ce kata permet d’acquérir les bases fondamentales des principaux coup de pied. L'aikibudoka est amené ensuite ensuite à réaliser des techniques en réponse à ce type d'attaques.

Lire la suite

Imprimer E-mail

0
0
0
s2sdefault

Pratique manuelle

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L'Aïkibudoka porte une tenue blanche, de type judo, appelée keikidogi, ce qui signifie vêtement d'entraînement. Il porte également une ceinture blanche, aussi appelée Obi (pas de couleur suivant les grades, comme en Judo, par exemple).

Le pratiquant qui n'a pas encore atteint le 1er dan est un Kyu. Après le passage du 1er dan, il devient un Yudansha et porte alors un Hakama, sorte de jupe-pantalon traditionnelle, noire ou bleu foncé.

Les techniques sont nombreuses et chacune peut s'appliquer à un grand nombre d'attaques, ce qui multiplie les combinaisons possibles.

Lire la suite

Imprimer E-mail

0
0
0
s2sdefault

La structure secrète du Hakama

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

A l'origine, le Hakama était une culotte d'équitation, typiquement japonaise.

En plus de l'aisance que permettait son ampleur, il apportait une protection au cavalier : le glissement des deux tissus (il était en principe porté par-dessus une autre tenue) permettait d'éviter la "brûlure"  sur la face interne des genoux.

Actuellement, il est porté par hommes et femmes dans le cadre d'arts martiaux, tels que Iaïdo, Auikido, Aikibudo, Kyudo entres autres, mais également à l'occasion de cérémonies religieuses, événements familiaux, etc...

Lire la suite

Imprimer E-mail

0
0
0
s2sdefault

Comment mettre son Hakama ?

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Mettre son Hakama n'est pas compliqué, mais il faut respecter certaines règles et l'étiquette propre à son art martial.Je vous mets les étapes principales, mais surtout une vidéo qui vous montrera comment ça se passe....

Avant-propos concernant le keikidogi

Lorsqu'on porte son keikidogi, le revers gauche vient recouvrir le revers droit. Seuls les morts sont vêtus à l'envers, le droit recouvrant le gauche.

Lire la suite

Imprimer E-mail

0
0
0
s2sdefault

Kihon Osae Waza

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Kihon Osae Waza (littéralement : base, contrôle au sol, techniques) est un ensemble de 6 techniques de base pour amener le partenaire au sol et le contrôler par une clé articulaire. Il s'effectue sous la forme d'un kata (ensemble de mouvements dont la forme et le déroulement sont codifiés). Cet élément fondamental vise à démontrer à partir des principales attaques, des principes de base de l'Aikibudo. Sa forme étant codifiée, il peut être exécuté par deux pratiquants ne s'étant jamais rencontrés auparavant. Il constitue un élément de référence pour tous les Aikibudokas dans le monde. Le pratiquant doit enchaîner les six mouvements d'amener au sol et de blocage articulaire, chaque mouvement s'effectue d'abord à droite puis à gauche. Tous les contrôles au sol doivent être effectués uniquement avec les jambes; les mains devant rester disponibles. L'apprentissage de ce kata est réalisé sur environ deux années de pratique.

Lire la suite

Imprimer E-mail

0
0
0
s2sdefault

Chronologie de l'histoire du Japon

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

ÈRE YAYOI - de 300 av. J.-C. à 710 apr. J.-C.

  • vers 300 av. J.-C. : immigration arrivant de Mongolie, Malaisie, Corée sur les 3 îles principales : Kyûshû, Honshû, Hokkaidô; bataille contre les indigènes Aïnous (culture Jomon, de 5000 à 300 av. J.-C.).
  • 538 apr. J.-C. : introduction du bouddhisme et luttes incessantes entre le clan Soga (influence chinoise) et le clan Motobe (shintô, culte de l'empereur).
  • 628 : triomphe des Soga, puis lutte contre le clan des Nakatomi.

ÈRE NARA - de 710 à 794

  • le clan des Fujiwara au pouvoir.

ÈRE HEIAN - de 794 à 1185

  • Chute des Fujiwara et victoire des Minamoto sur les Taira, grâce à Yoshitsune; début du zen.
  • De 1150 à 1185 : les clans Minamoto (ou Genji) et Taïra (ou Haike) se livrent à une lutte acharnée pour le pouvoir. Cette période s'achèvent de 1180 à 1185 par les guerres de Gempei.
  • 1185 : Ecrasement des derniers restes du clan Taïra lors de la bataille navale de Dan No Ura par les forces de Minamoto No Yoritomo, conduites par son demi-frère Yoshitsune.

 

ÈRE KAMAKURA - de 1185 à 1333 - Sabre TACHI de type KOTO

  • 1192 : Minamoto No Yoritomo (frère de Yoshitsune et chef du clan Minamoto) se proclame Shôgun (généralissime dictateur) à Kamakura. Il transpose son gouvernement, le Bakufu ce qui signifie "gouvernement sous la tente", à Kamakura.
  • 1200 : Effacement du Shôgun Minamoto. Le pouvoir réel est exercé par des régents issus de la famille Hojo.
  • 1274 : 1ère tentative d'invasion mongole (baie de Hakata dans l'ile de Kyushu). Elle est repoussée par le clan Hojo.
  • 1281 : 2ème tentative d'invasion mongole par une armée extrêmement puissante (4000 navires). C'est un Typhon qui sauve le pays de l'invasion en détruisant la flotte mongole. C'est le Kami Kaze, le vent divin

 

ÈRE MUROMACHI - de 1333 à 1568 - Apparition du KATANA de type KOTO

  • 1336 : lle général Ashikaga Takauji, dépose l'empereur, en fait élire un autre.
  • 1338 : Il se fait donner le titre de Shôgun.
  • 1338 à 1392 : Période dite de la cour du Nord et du Sud ( Nambokucho). Le shogun Ashikaga Yoshimitsu s'installe à Kyoto, la capitale impériale, dans le quartier de Muromachi.
  • 1387 : Naissance de Iizasa Chosaï Ienao, fondateur du Tenshin Shoden Katori Shintô Ryu.
  • 1482 à 1558 : Sengoku Jidai (ère du pays en guerre). A la mort du shogun Ashikaga Yoshimasa, débutent 70 années de guerres civiles et de luttes entre les grands féodaux.
  • 1542 : les Shogoun du clan Ishikawa face à l'anarchie, accueillent les Européens et les missionnaires.
  • 1543 : Introduction de la première arme à feu au Japon par des naufragés portugais.

 

ÈRE MOMOYAMA - de 1568 à 1615 - Création des sabres SHINTO

  • 1568 : Le général Oda Nobunaga prend le pouvoir et entreprend de mettre un terme aux conflits. Il ne prend pas le titre de Shôgun et se contente de régner par la force. Il entre en lutte avec le pouvoir des temples, très puissants à cette époque (ils abritaient de très nombreux moines guerriers appelés Sohei); il entreprend de pacifier le Japon, sans respect des conventions, avec ses samouraïs-mousquetaires et des boucliers.
  • 1575 : Bataille de Nagashino - écrasement du clan Takeda par les armées de Nobunaga qui emploient pour la première fois les armes à feu d'une façon systématique.
  • 1582 : A sa mort, son principal général Toyotomi Hideyoshi, prend le pouvoir. Il se fait nommer régent (Kampaku). Il a son château à Fushimi, sur la colline de Momoyama.
  • 1584 (ou 1580, date controversée) : naissance de Myamoto Musashi; le Shôgun Toyotomi Hideyoshi s'installe à Osaka et unifie le Japon en mettant à résidence, auprès de l'empereur, les familles des seigneurs qui doivent leur rendre visite un an sur deux (route de Tokaldo).
  • 1592 à 1598 : Campagnes de Corée, le Japon tente d'envahir la Corée mais se heurte à une farouche résistance des coréens, aidés des chinois.
  • 1598 : A la mort d'Hideyoshi, un conseil de régents dirige le japon (lire le livre de J. Clavell "Shogun").
  • 1600 : bataille de Sekigahara. Le clan de Tokugawa et ses partisans (armées de l'Est) écrasent le clan d'Ishido Mitsunari (armées de l'Ouest).
  • 1603 : Tokugawa Ieasu devient Shogun.

ÈRE EDO (aussi appelée Période Tokugawa) - de 1615 à 1868 - 1780 : Naissance des sabres SHINSHINTO

  • 1615 : annéantissement des derniers partisans du fils de Toyotomi Hideyoshi à Osaka. Le gouvernement s'installe à Edo (aujourd'hui Tokyo). L'ère Tokugawa commence et durera 250 ans; le shôgun devient héréditaire
  • 1630 : Le Japon se referme sur lui même et interdit toute relation avec l'étranger, les étrangers sont expulsés ou éxécutés; montée des commerçants, baisse du pouvoir des seigneurs (daimyô), et par voie de conséquence pauvreté des samouraïs.
  • 1644 à 1645 : écriture du Go Rin No Sho par Musashi.
  • 1854 : Arrivée du Commodore Perry, qui avec ses canonnières , les Etats-Unis forcent le Japon médiéval à s'ouvrir à l'Occident.

 

ÈRE MEIJI - de 1868 à 1912 - Sabres de type GENDAI TO

  • 1867 : l'empereur Mitsuhito reprend le pouvoir, abroge le Shogunat et adopte le nom de Mei Ji. C'est la restauration Meiji. Edo devient la capitale impériale sous le nom de Tokyo (capitale orientale); rapide mutation du Japon aidé par les Occidentaux (nombreuses missions d'études à l'étranger).
  • 1873 : création d'une armée nationale au sens moderne du terme, basée sur la conscription.
  • 1876 : interdiction du port du sabre.
  • 1877 : révolte de Satsuma. Derniers soubresauts des partisans de l'ancien système. Des troupes loyalistes à l'ancien Shogun se révoltent, conduites par un général du nom de Saïgo Takamori. Elles sont écrasées par l'armée à Kumamoto et à Kagoshima (Ile de Kyushu).
  • 1894 à 1895 : guerre sino-japonaise (gains : Formose,Pescadores, Leao Tong).
  • 1904 à 1905 : guerre sino-japonaise (gains : Mandchourie, Corée en 1910)

 

ÈRE TAISHO - de 1912  à 1926

  • avénement de Yoshihito (dément), Hiro-Hito est régent.
  • 1914 à 1918 : Première guerre mondiale, le Japon se joint aux Alliés (gains : possessions allemandes du Pacifique)

 

ÈRE SHOWA (Paix rayonnante) - de 1926 à 1989 - Sabres de type SHINSAKUTÔ

  • 1926 : avénement du régent Hiro-Hito.
  • 1931 à 1941 : les ultra-nationalistes décident l'occupation de la Mandchourie, interventions et occupation de la Chine par la terreur.
  • 1941 à 1945 : Seconde guerre mondiale, victoires du Japon en Asie, attaque de Pearl Harbour (7 décembre 1941); reconquête américaine, bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki ( 6 et 9 août 1945). L'armistice est signé le 2 septembre 1945.
  • 1947 : nouvelle constitution démocratique sans abolir l'empire.
  • 1951 : traité de paix à San Francisco.
  • 1952 : le Japon retrouve sa souveraineté, résurrection économique.

 

ÈRE HEISEI (Accomplissement de la paix) - de 1989 à nos jours

  • 1989 : avénement de l'empereur Akihito
  • 1993 : le Parti Libéral Démocrate (PLD, extrême-droite ex-ultra-nationalistes) perd le pouvoir (détenu depuis 1946) devant le PSJ (Parti Socialiste Japonais) avec deux fois plus de voix.

Imprimer E-mail

0
0
0
s2sdefault

Comment plier son Hakama ?

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Plier son Hakama fait partie de l'apprentissage du Yudansha... et c'est une habitude à prendre, qui n'est pas toujours des plus facile au début ! Après l’avoir utilisé, il faut, bien sûr, le remettre dans ses plis, si l’on veut que le hakama conserve son élégance.

Lire la suite

Imprimer E-mail

0
0
0
s2sdefault